Curriculum

Les trois premiers semestres (90 ECTS) consistent en des cours et des projets d’équipe qui sont structurés en trois blocs, la durabilité étant le fil conducteur : A. Technologie ; B. Économie et gestion ; C. Compétences transférables et projets de groupe. En outre, un groupe de trois cours appelé D. Semaines d’intégration vise à améliorer l’efficacité des étudiant(e)s dans trois directions : efficacité personnelle, de groupe et organisationnelle. Le quatrième semestre consiste en un projet de master basé sur un stage dans l’industrie (30 ECTS).

Les approches pédagogiques sont diverses. S’appuyant sur la théorie et les applications pratiques, le programme de master SMT s’engage à améliorer les compétences personnelles et sociales en encourageant le travail en équipe interdisciplinaire sur des projets pratiques. Les travaux de cours formels et les projets d’équipe seront complétés et enrichis par des conférences et des ateliers avec des expert(e)s de l’industrie.

Projets

Voici une liste d’exemples de projets dans lesquels les étudiant(e)s pourraient être impliqué(e)s durant le programme de master :

A- Vers un modèle d’économie partagée. L’une des conséquences évidentes de l’émergence du monde numérique est que les possibilités pour les gens de collaborer au développement de nombreux services quotidiens se multiplient. Cela pourrait conduire à des comportements moins individualistes et favorisera l’émergence de modèles économiques plus durables. Les étudiant(e)s pourraient travailler sur des projets d’économie partagée, et explorer jusqu’où ce modèle pourrait être poussé dans de nombreux marchés et industries.

B- Numérisation et logistique durable. Comment les entreprises pourraient-elles gérer leurs opérations logistiques de manière plus durable ? Les projets pourraient par exemple s’attacher à repenser et à optimiser les concepts traditionnels de livraison au dernier kilomètre dans les zones urbaines afin de minimiser l’empreinte environnementale générée. Pour ce faire, on utiliserait efficacement différents types de véhicules plus écologiques, comme les vélos-cargo, les robots de livraison autonomes sur les trottoirs ou les fourgonnettes électriques.

C- Vers de nouveaux systèmes de gestion des ressources humaines. Comment les étudiant(e)s peuvent-ils ou elles contribuer au développement de systèmes numériques pour mieux gérer les ressources humaines dans les organisations ? Alors que le travail numérique se développe et que les gens travaillent de plus en plus à distance, les nouveaux systèmes de plates-formes pourraient contribuer à maintenir le lien social, à s’assurer que les gens continuent d’apprendre, que la motivation reste élevée ou que les possibilités de développement de carrière soient bien étoffées.

D- La robotique et l’avenir de l’industrie manufacturière. La robotique et l’industrie manufacturière ont un impact profond sur notre vie quotidienne dans le sens d’une société plus durable. Les étudiant(e)s évalueront la technologie, le choix des composants et les modèles commerciaux associés tout en envisageant des solutions et en évaluant leur durabilité, leur perturbation et leur acceptabilité par le marché. Imaginez par exemple un robot collaboratif qui aide les opérateurs à réussir une tâche d’assemblage d’une “montre”, un dispositif robotique permettant la rééducation post-AVC à domicile, ou un cadre basé sur un drone comme solution postale d’entreprise.

E- Repousser les frontières de la créativité en utilisant l’intelligence artificielle. Les systèmes actuels existent pour aider à la création de musique ou de films. Dans le même esprit, les étudiant(e)s pourraient travailler en équipe pour développer des algorithmes permettant de concevoir de nouvelles stratégies et de fournir de nouveaux modèles commerciaux dans certaines industries. Il s’agira, bien entendu, de modèles plus durables, qui pourraient ensuite se diffuser de manière plus fluide dans les différentes industries.

F- Nouveaux outils dans le domaine de la santé personnalisée. Les nouvelles technologies offrent un grand potentiel pour faire progresser la santé et la médecine personnalisées. Grâce à une approche multidisciplinaire, les étudiant(e)s seront formé(e)s à l’étude de questions spécifiques liées à ces technologies, à l’évaluation de leurs fondements et à la proposition de solutions. Par exemple, les étudiant(e)s pourraient proposer une plateforme pour améliorer les prescriptions de médicaments en utilisant les données du séquençage du génome ; ils pourraient étudier les questions éthiques et sociales liées à la protection des données du séquençage du génome ; ou ils et elles pourraient analyser les implications économiques et réglementaires des solutions de santé personnalisée sur le système de santé et les normes d’assurance.

Brochure

Pour toute question concernant le programme, envoyez vos questions à master@e4s.center