Un centre de compétences interdisciplinaire

Nous inspirons la transformation économique et sociale en produisant, collectant et diffusant des recherches de pointe en vue d’aider les entreprises et la société à développer des pratiques, des stratégies et des politiques compatibles avec les « grands défis ».

Des technologies socialement inclusives pour une prospérité partagée

Comment rendre les technologies perturbatrices socialement non perturbatrices ? La question est importante car elle concerne la contribution de la recherche fondamentale au développement humain et à la prospérité partagée, tant dans les économies les plus avancées que dans le Sud. La question est complexe parce qu'elle exige une collaboration étroite entre les chercheurs en sciences naturelles, les ingénieurs et les spécialistes des sciences sociales.

Détection automatique du leadership à partir de la voix et du corps

Qu'il s'agisse de mener une organisation vers le succès ou de faire face à des crises graves au niveau national, le leadership politique et organisationnel façonne notre société. Par exemple, le leadership peut déterminer la façon dont un orateur établit un lien avec son auditoire ou la façon dont un pays fait face avec succès à un grand problème de santé (par exemple, la pandémie COVID-19) et à des crises environnementales (par exemple, le changement climatique). Les questions de leadership doivent être abordées pour que notre société puisse prospérer. Ces défis sont toutefois complexes. Nous devons donc déterminer et encourager les compétences en matière de leadership, ainsi que déterminer l'impact du leadership sur notre société.

Forger le futur de la mobilité

Les défis environnementaux urgents ainsi que l'économie de partage ont favorisé l'émergence récente de nouveaux modèles commerciaux liés à la mobilité partagée. Les paradigmes de transport innovants qui y sont associés exigent une réduction des flottes de véhicules ainsi qu'une optimisation des temps de déplacement afin d'ouvrir la voie à une mobilité durable. Cependant, les solutions de partage de la mobilité durable ne doivent pas seulement tenir compte de l'impact environnemental, mais doivent également être viables pour les entreprises et leurs clients. Seule la satisfaction des besoins de toutes les parties prenantes permet une mise en œuvre à grande échelle de ces concepts de transport perturbateurs et a donc un impact significatif sur l'avenir de notre société.

Forger le futur du travail

Les nouveaux développements technologiques - intelligence artificielle, Internet des objets (IoT), robotique et assistants virtuels - remettent en question le monde du travail actuel. Les travailleurs peuvent voir leur emploi "supprimé" par une technologie axée sur l'automatisation. Mais les progrès technologiques offrent également d'énormes possibilités de travailler différemment et d'effectuer un travail renouvelé. L'évolution des configurations technologiques sur le lieu de travail exige des organisations et des travailleurs qu'ils adoptent souvent et rapidement de nouveaux outils, de nouvelles formes d'interaction et de nouvelles formes de travail. Ces changements auront probablement aussi un impact fondamental sur notre société et notre tissu social.

Les grands défis et le rôle des entreprises

Les grands défis représentent des enjeux sociétaux mondiaux de nature écologique ou sociale, tels que la transition vers une économie sans carbone, la lutte contre les inégalités dans le monde et le traitement des conditions de travail précaires qui apparaissent à la suite de la numérisation et de la robotisation. Ces défis sont complexes et exigent donc un effort coordonné et soutenu de la part de plusieurs acteurs publics et privés, y compris des entreprises.

Politique environnementale fondée sur les données scientifiques

L'objectif de cette plateforme est de contribuer au débat politique et médiatique en Suisse et à l'étranger sur l'élaboration de la politique environnementale. Elle le fait en fournissant un aperçu actuel des meilleures recherches économiques traitant de la question débattue, dans des termes que les non-spécialistes peuvent comprendre.

Redessiner le paysage R&D de l’industrie pharmaceutique pour l’économie de l’après- COVID-19

Nous examinons les circonstances dans lesquelles le projet d'un vaccin de type coronavirus n'a pas été développé avant le déclenchement de la crise. L'examen d'une telle occasion manquée et du cadre institutionnel potentiel dans lequel une répétition pourrait être évitée devrait apporter des éclaircissements sur la question plus générale du financement de médicaments coûteux pour les maladies rares. Il est essentiel de fournir les incitations et les subventions appropriées aux entreprises pharmaceutiques pour qu'elles investissent dans les vaccins, les médicaments et les diagnostics, tant en temps normal, avant la pandémie, que dans la situation actuelle.

Risques systémiques et durabilité

Dans un monde de plus en plus interconnecté, notre planète ainsi que la communauté humaine sont confrontées à des événements systémiques qui se produisent très rarement mais dont les impacts peuvent être catastrophiques pour la société dans son ensemble. Nous pouvons citer le changement climatique, la pandémie actuelle de COVID-19, et les crises financières comme exemples typiques.

Vers du machine learning interprétable

De nos jours, de nombreux processus décisionnels sont de plus en plus souvent réalisés par des systèmes informatiques : qu'il s'agisse de savoir si une entreprise reçoit un prêt ou si la libération conditionnelle d'un prisonnier est accordée. Cependant, les techniques modernes d'apprentissage automatique (machine learning), y compris le deep learning, se concentrent uniquement sur la précision des prévisions et ne tiennent absolument pas compte de la question de l'interprétabilité. Cette lacune a considérablement freiné l'adoption de techniques de machine learning de pointe dans de nombreux secteurs, notamment les soins de santé, la finance, les assurances et le droit, dans lesquels les réglementations et les pratiques commerciales exigent des systèmes d'aide à la décision transparents, fiables et vérifiables.