septembre 16, 2020 | Documents

Dans la perspective du vote du 27 septembre sur la libre circulation, l’UDC promeut une étude londonienne affirmant que “les accords sur la libre circulation sapent la prospérité”. Ainsi la libre circulation aurait conduit à une baisse du revenu par habitant en Suisse de 4,4%.  Ce résultat vient contredire plusieurs études aboutissant systématiquement et de manière robuste à des résultats opposés. Pour comprendre comment cela est possible, E4S a réuni deux spécialistes de la question : Jennifer Hunt et Rafael Lalive, respectivement professeurs à l’Université Rutgers (New Jersey) et à l’Université de Lausanne. 

Jennifer Hunt est une spécialiste mondialement reconnue de la question de l’impact de l’immigration sur l’économie. Elle a notamment co-signé une étude compréhensive sur le sujet à la demande de l’Académie des sciences américaines. Rafael Lalive est membre de la plateforme E4S “Shaping the future of work”, et spécialiste de la politique du marché du travail et de l’économie sociale.

Jennifer Hunt et Rafael Lalive se sont exprimés sur les questions suivantes :

Quel est l’impact de l’immigration sur l’économie?

Quelle crédibilité peut être attribuée à l’étude londonienne promue par l’UDC?

Quels sont les mécanismes grâce auxquels on peut attendre que l’immigration augmente la richesse d’un pays ?

Les immigrants prennent-ils le travail des suisses ?